Les assureurs ont maintenant un certain recul concernant le risque assurance auto VTC
Et le constat n’est pas bon !

  • Une sinistralité importante (> à celle constatée pour les TAXIS)
  • Une grande difficulté à constituer des dossiers de qualité.
  • De nombreux chauffeurs inexpérimentés.

Résultat des courses:

  • Des primes qui augmentent considérablement.
  • Des conditions pour s’assurer plus drastiques
  • Des assureurs qui vont jusqu’à abandonner ce produit d’assurance.

Un mal pour un bien ?
Surement, c’est une évolution classique dans le monde de l’assurance concernant les nouveaux produits.
Il faut évaluer le risque, le mesurer et ajuster son offre.
Cette évolution permettra sans doute d’avoir dans le temps des chauffeurs plus « responsables et expérimentés », des produits assurance auto VTC plus conformes aux besoins et risques des clients.